Entrées

Recette : Délicieuse recette de pois chiches maisons (stérilisation)

Temps
.
Personnes
16
Difficulté
Prix
Délicieuse recette de pois chiches maisons (stérilisation)

Ingrédients :

Pois chiches secs (500 g)

Pois chiches secs (500 g)

Eau

Eau

Réalisation :

Pour réaliser vos pois chiches, il vous faudra vous y prendre bien à l’avance… quand je dis bien à l’avance ce n’est pas 2 h à l’avance mais 24 h ! Suivez la recette et vous comprendrez pourquoi. La seule chose que je peux vous assurer c’est que le rendu final est à tomber !

  • Pour commencer faites tremper vos pois chiches dans un gros saladier.
  • Vous verserez ensuite de l’eau. Il faut que l’eau soit à 3 cm du haut de votre saladier.
  • Puis, laissez tremper toute une nuit.

Attention ! N’oubliez pas de remplir une seconde fois de l’eau dans votre saladier. Les pois chiches auront absorbés toute l’eau tandis qu’ils resteront secs à l’intérieur !

  • Le lendemain, rincez les abondamment (rien ne sert d’enlever la peau).
  • Prenez des bocaux (peu importe la taille) et remplissez-les de vos pois chiches et d’eau (attention ne surtout pas les remplir avec l’eau dans laquelle ils ont macéré toute la nuit !) prenez une eau nouvelle.
  • Vous remplirez vos bocaux à 4 cm du haut. (4 cm tout simplement parce que vos pois chiches vont continuer à gonfler lors de la stérilisation).
  • Il ne vous reste plus qu’à les fermer et à les stériliser et… à les déguster !
Délicieuse recette de pois chiches maisons (stérilisation)

Dans quelles recettes retrouve-t’on le pois chiche ?

  • Les Falafels (boulettes de pois chiche originaires du Proche Orient).
  • Houmous (pois chiches réduits en purée additionné d’ail, d’un jus de citron et de la crème de sésame appelé aussi «tahini»).
  • En accompagnement du couscous.
  • Germés.
  • En salade.
  • Dans les soupes (surtout les soupes orientales comme la chorba).
  • Etc …

Dois-je enlever ou non la peau de mes pois chiche ?

Les légumineuses (pois chiches, haricots secs de toutes sortes, lentilles, pois cassés etc .. ) sont dits « fermentescibles » c’est-à-dire qu’elles contiennent certaines substances complexes que notre organisme parfois a du mal à digérer.

Selon votre métabolisme, et là est toute la différence, au lieu d’être digérées dans le petit intestin grêle, elles vont donc dirigées directement vers le gros intestin où elles seront un mets de choix pour les bactéries qui s’y logent de s’en nourrir et de les décomposer. D’où, tous les désagréments qui s’en suivent et c’est pour cela que bien souvent, on ne le met que très rarement dans nos plats alors que cette légumineuse est une source essentielle de protéine végétale, en autres.

En bouche, si vous levez la peau de vos pois chiches, sa texture sera plus douce, plus agréable. Il faut savoir que c’est sa peau qui peut être responsable de flatulences. Donc, si vous souffrez des intestins, cela peut-être plus digeste … A vous de voir

D’où provient le pois chiche ?


Le pois chiche (de son vrai nom : Cicer arietinum) fait partie de la famille des légumineuses.  Ses origines se situent en Asie du Sud-ouest et massivement en région méditerranéenne et plus tard on la retrouve également en Ethiopie.  C’est la troisième légumineuse à grains la plus cultivée au monde après le haricot sec et le pois sec.


Les pois chiches crus contiennent pour 100 g :

  • 357 calories,
  • 4,5-15,69% d’humidité,
  • 14,9-24,6g de protéines, avec des aminoacides essentiels tel le tryptophane, la méthionine et la cystéine,
  • 0,8-6,4% de lipides,
  • 2,1-11,7g de fibre,
  • 2-4,8g de cendre,
  • 140-440mg de calcium,
  • 190-382mg de phosphore,
  • 5-23,9mg de fer,
  • 0-225mg d’équivalent bêta-carotène,
  • 0,21-1,1mg de thiamine,
  • 0,12-0,33mg de riboflavine,
  • 1,3-2,9mg de niacine.

Ses glucides et ses protéines représentent 80% du poids total des grains séchés, ses nutriments sont de 12 calories et de 0,6g de protéines par grain.

La production mondiale de pois chiche est estimée à neuf millions de tonnes dont près de sept tonnes sont produites principalement en Inde.

Le pois chiche aurait conquis l’Europe pendant le Moyen Âge, cette légumineuse a été découvertes lors de croisades au Proche-Orient. Mais des écrits et des sources archéologiques prouvent que, dès le Ixe siècle, le pois chiche était déjà consommé.

Et en France ?

Le pois chiche en France : La Cèze, rivière du sud de la France, doit son nom au Cicer arietinum région emblématique où cette légumineuse a été jadis très répandue.

Près de Montaren, dans le Gard, toutes les années au mois de mai nous pouvons assister à la traditionnelle fête du pois chiche.  Trois jours de festivité organisés par diverses associations régionales.

À Rougiers, village varois, cette célébration du pois chiche se déroule toutes les années au mois de septembre dirigée par la Confrérie du Pois Chiche de Rougiers (intronisation, exposants, repas en plein air, musique, etc ).

A la fin de ces trois jours est organisé « un concours de soufflé de pois chiche » où chaque participant, ventre à terre, doit lancer le pois chiche le plus loin possible avec sa bouche.

Comment appelle-t’on le pois chiche dans certains pays du monde ?

Le nom latin du genre pois chiche est « cicer » et en grec antique « kickere » des populations du Nord de la Grèce.

En Italie : cece,

En Allemagne : Kichererbse,

En Angleterre : chick pea,

Aux pays bas : kikkerwert,

En berbère : ikiker.

En Espagne : garbanzo  (dont l’origine n’est pas arabe, ni latine, mais certainement d’une culture très ancienne qui se perd dans la nuit des temps).

Bonne dégustation !

Lorminy

Cette recette vous a-t-elle été utile ?

Note / 5. Nombre de votes :

Aucun vote pour l'instant... Soyez le premier à voter cette recette !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *